1992 – La symphonie synthétique

Responsable de la diffusion au Moulin à Musique depuis 2015.
Publié le 1 novembre 2015 par

image SSBien que déjà présents, c’est à partir de 1990 que l’aspect théâtral et scénographique prennent une importance décisive. Le Moulin à Musique invite alors des concepteurs extérieurs; compositeurs, auteurs, metteurs en scène et scénographes puis ouvre une porte aux œuvres musicales contemporaines.

En 1992 une bourse du CACUM permet une exploration dans le monde de la musique électronique assistée par ordinateur. Le spectacle La Symphonie synthétique est créé et sera joué 80 fois devant 20,000 spectateurs ce qui ouvrira la voie à l’atelier interactif, De Midi à l’infini offert de 1994 à 2000.

La symphonie synthétique incarne très bien la mission de la compagnie qui est de favoriser par le biais de manifestations musicales, la rencontre entre le jeune public et la musique dans un esprit de création, de découverte et d’échange, comme en témoigne le texte de présentation de l’époque:

« Maëstro et Colla ont rencontré Gérald par hasard (ou heureux destin?). Les deux chercheurs se rendent alors compte que Gérald est sourd. Inspirés par la surdité de Gérald Maëstro et Colla décident d’entreprendre des expériences sonores afin que Gérald puisse entendre à nouveau. Gérald accepte de participer à leurs recherches et devient le cobaye du LARSA, le laboratoire de recherches sonores appliquées. Au cours de leurs expériences, ils apprendront que Gérald est devenu sourd suite à un événement important.

Pendant la représentation, certains spectateurs participeront à quelques jeux sonores qui mèneront à la création d’une pièce musicale inédite. C’est finalement grâce à l’implication du public que Maëstro et Colla trouveront la clef de l’énigme.

Presque toutes les musiques et les sons du spectacle LA SYMPHONIE SYNTHÉTIQUE sont interprétés « en temps réel », c’est-à-dire qu’ils ne proviennent pas de bandes sonores pré-enregistrées. Les musiciens jouent avec des instruments électroniques et sont parfois assistés par un ordinateur qui envoie des informations musicales aux appareils. Ces appareils sont reliés ensemble et utilisent un langage commun qu’on appelle le langage MIDI (musical instrument digital interface), en français : interface numérique pour instruments de musique. »

SS 1 SS 2 SS 3 SS 4
La symphonie synthétique

Texte : Jean Régnier; musique :Jean-Luc Éthier et André Lépine; mise en scène : Valérie Gasse

Contrôleurs, échantillonneurs sonores, ordinateurs, percussions électroniques, séquenceur, synthétiseurs, voix naturelles et modifiées.

Public : 7 à 13 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Le Moulin à Musique décline toute responsabilité juridique en cas de commentaire à caractère injurieux, homophobe, xénophobe, raciste, anti religion et toutes autres formes d « anti- » et « -phobe ».

Le Moulin à Musique décline toute responsabilité en cas de commentaire appelant à la haine.

Le Moulin à Musique s’engage à ce que ces commentaires, s’il y a lieu, soient référés aux autorités compétentes.