La Zone Prof

Bienvenue dans la Zone Prof du spectacle La Maîtresse rouge. Ci-bas, vous trouverez toutes les informations pour préparer votre école à la venue de la Maîtresse rouge et de son quatuor à cordes.

Pour toute question, contactez-nous!

Ce guide exploratoire contient des activités préparatoires et complémentaires au spectacle La Maîtresse rouge, un évènement de musique contemporaine pour quatuor à cordes. Il est accompagné d’une bibliothèque d’écoute en ligne (à venir); la musique de compositeurs de différentes époques permettra aux élèves de se familiariser avec les timbres et les effets sonores qui caractérisent les instruments de cet ensemble. 

Plus qu’un spectacle, La Maîtresse rouge est un évènement rassembleur pour tous les élèves de l’école, qui requiert également la complicité de tout le personnel. Ce guide vous permettra de comprendre plus en profondeur le spectacle et de participer à votre manière, avec les élèves les plus âgés, au mystère entourant la venue de La Maîtresse rouge dans votre école. 

Toutes les étapes pour la préparation de votre classe sont disponibles dans la Zone Prof. 

Version téléchargeable du Guide exploratoire et du Guide de l’élève – À venir

Le but du projet

L’idée derrière le projet de La Maîtresse rouge, c’est de créer un climat d’entraide dans toute l’école en donnant aux élèves les plus âgés la responsabilité de préparer une surprise pour les plus jeunes. Vous trouverez ci bas lien vers un texte expliquant l’histoire et la symbolique autour de la Maîtresse rouge.

À lire : Histoire et symbolique de La Maîtresse rouge

IMPORTANT : ce texte vise à vous préparer à répondre aux questions des élèves après le concert. Il ne s’agit pas d’un texte à faire lire aux enfants, car il révèle le contenu du spectacle !

La chanson La Maîtresse rouge

Le projet s’articule autour de la chanson La Maîtresse rouge. Cette fameuse Maîtresse rouge possède un don : celui de reconnaître le côté sombre des êtres et de le transformer en rouge ! Le rouge, couleur de la vie, de la passion, de l’énergie et de l’expression, entre autres choses. Pendant le concert théâtralisé, grâce à sa musique et ses histoires, elle aide quatre jeunes filles qui broient du noir à reprendre confiance et à surmonter leurs épreuves.

Déroulement

  1. Apprentissage de la chanson La Maîtresse rouge par toute l’école
  2. Mystère dans l’école (créé par les classes complices)
  3. Concert théâtralisé du quatuor à cordes (pour toute l’école)

Tous les élèves de l’école apprennent d’abord la chanson énigmatique La Maîtresse rouge. Les plus grands, mis dans le secret, préparent sa venue par toutes sortes d’actions intrigantes. Six semaines plus tard, on entend des instruments à cordes dans les corridors… C’est elle, c’est la Maîtresse rouge et son quatuor à cordes ! Un concert théâtralisé permet ensuite de dénouer les intrigues, se terminant par la chanson que tous les enfants entonnent spontanément en chœur !

NOTE : il est également possible de prévoir une rencontre entre les classes complices et les artistes après le concert. Vérifiez avec votre direction si c’est ce qui a été prévu dans votre école !

Votre mission 

  1. Aider vos élèves à apprendre la chanson et à déterminer les actions à poser pour créer du mystère dans l’école
  2. Superviser les actions posées par votre classe
  3. Transmettre des notions musicales grâce au guide pédagogique
  4. Communiquer avec vos collègues l’information nécessaire au bon déroulement du projet. 

Après le début de l’apprentissage de la chanson La Maîtresse rouge, il y aura un délai d’environ six semaines avant la représentation. Pendant les quatre premières semaines, sous votre supervision, les plus grands feront dans l’école des actions visant à susciter la curiosité des autres élèves. 

Les deux dernières semaines avant la venue du concert, il faudra vous assurer de ne plus parler de la Maîtresse rouge. Ce « silence » vise à laisser tout cela se déposer dans la mémoire et ainsi augmenter l’effet de surprise quand le quatuor à cordes de La Maîtresse rouge arrivera à l’école ! 

Nous vous recommandons aussi d’approfondir certaines notions musicales (voir les activités complémentaires) afin que vos élèves profitent pleinement de l’expérience. Les connaissances et les activités contenues dans ce guide permettront de bonifier le spectacle.

IMPORTANT : Une bonne communication entre les membres du personnel est essentielle. Assurez-vous d’avoir la complicité du professeur de musique et des autres enseignants de votre école, afin que tous les élèves apprennent la chanson. 
Cliquez ici pour obtenir un gabarit de message expliquant l’essentiel du projet, que vous pourrez communiquer à votre équipe.
Quand : 6 semaines avant la date du spectacle
Qui : Les élèves plus âgés (classes complices) et leurs titulaires

La première semaine sera essentiellement consacrée à comprendre le projet, apprendre la chanson et réaliser une activité de remue-méninges (tempête d’idées) pour générer des idées d’activités qui créeront du mystère dans l’école. 

Qu’est-ce qu’un mystère? Un mystère, c’est quelque chose d’inexplicable, qui pique la curiosité et qui reste énigmatique. Dans ce cas-ci, c’est un changement dans l’école qui est surprenant, insolite, hors du commun. 

Une activité complémentaire est proposée pour familiariser les élèves aux sonorités du quatuor à cordes. 

NOTE : si votre école a choisi un atelier avec une animatrice du Moulin à Musique pour les classes complices, c’est elle qui présentera la chanson à vos élèves (classes complices seulement) et leur montrera à l’enseigner aux plus jeunes (si cela est possible de le faire).

D’abord, tous les élèves de l’école écoutent et apprennent la chanson La Maîtresse rouge. C’est l’élément central qui deviendra le liant entre toutes les actions posées dans l’école avant et pendant le spectacle. 

Le texte de la chanson La Maîtresse rouge
Les partitions de La Maîtresse rouge
La chanson La Maîtresse rouge, avec les paroles (mp3 téléchargeable)
RAPPEL : assurez-vous auprès de vos collègues que tous les élèves de l’école commencent aussi à apprendre la chanson !
Durée : 10 minutes
Note : si votre école a choisi un atelier avec une animatrice du Moulin à Musique pour les classes complice, c’est elle qui animera la tempête d’idées (classes complices seulement).

Quelles actions vos élèves peuvent-ils poser pour agir sur l’environnement visuel ou sonore de l’école ? Nous parlons ici d’interventions qui renvoient à la chanson La Maîtresse rouge, de façon directe ou indirecte. 

L’activité suivante vise à générer le plus d’idées possible, sans censure. (C’est à la semaine 2, avec l’activité 3, que les élèves choisiront l’idée qui les intéresse le plus, pour la réaliser.) 

Étapes à suivre

A — Divisez la classe en sous-groupes de 5 à 6 élèves maximum.  
B — Chaque sous-groupe nomme un animateur ou une animatrice qui sera son porte-parole. 
C- Écrivez au tableau la question suivante : Comment pourrait-on créer du mystère dans l’école avant l’arrivée du spectacle La Maîtresse rouge? Invitez vos élèves à y revenir durant l’activité. 
D- Chaque sous-groupe écrit ses idées sur une feuille; elles seront ensuite lues en grand groupe par le ou la porte-parole.

Quelques trucs pour faciliter la tempête d’idée: 

  • Suspendre son jugement : tout est permis !
  • Encourager les idées folles
  • Bâtir sur les idées des autres : on peut reprendre l’idée de quelqu’un en y ajoutant un élément ou en la transformant
  • Chercher la quantité plus que la qualité: c’est dans un deuxième temps qu’on fera un tri 
  • Les élèves peuvent penser à des actions à faire à différents moments: quelques semaines avant le spectacle, la journée du spectacle, durant la chanson La Maîtresse rouge (pendant le spectacle).  
Durée : 10 minutes
Note : si votre école a choisi un atelier avec une animatrice du Moulin à Musique pour les classes complice, c’est elle qui animera la tempête d’idées (classes complices seulement).

E — Chaque groupe prend 1 minute pour retirer les idées complètement impossibles. 
F — Chaque groupe prend 1 minute pour fusionner certaines idées en se demandant : est-ce que ces idées sont similaires? Est-ce que ces idées sont plus intéressantes ensemble?  
G — Chaque groupe prend 2 minutes pour choisir leurs 10 meilleures idées. 
H — Les 10 meilleures idées de tous les groupes sont ensuite rapportées par le porte-parole et écrites au tableau. 
I – À main levée, tous les élèves votent afin de déterminer quelles idées sont les plus populaires. 

L’activité essentielle se termine là pour la première semaine. Nous vous encourageons à réaliser également l’activité complémentaire sur le quatuor à cordes !

N’oubliez pas de rappeler aux élèves : MOTUS ET BOUCHE COUSUE ! Ils doivent garder le secret de la venue de la Maîtresse rouge et ne pas en parler (même à leurs parents, frères et sœurs, pour éviter que quelqu’un s’échappe !)

À titre indicatif, voici quelques exemples d’activités qui ont déjà été réalisées dans des écoles participantes : 

  • Décorer les corridors avec des éléments rouges : des dessins de la Maîtresse rouge, des traces de pas rouges, des illustrations, des éléments qui font partie de la chanson, etc.;
  • S’habiller en rouge le jour du spectacle (pour les classes complices seulement);
  • Déposer un objet rouge sans se faire voir sur ou dans le bureau des élèves plus jeunes;
  • Lancer des avions rouges dans les classes des élèves plus jeunes, durant les cours;
  • Distribuer exceptionnellement des bonbons rouges;
  • Mettre du colorant alimentaire rouge dans le lait ; 
  • Écrire sur le tableau un message codé inspiré des paroles de la chanson, à la craie ou au crayon rouge;
  • Installer des mobiles avec des éléments rouges dans les cadres de porte des corridors ; 
  • Écrire des poèmes à l’encre rouge et les disperser dans l’école;
  • Changer les écrans de veille des ordinateurs et mettre quelque chose de rouge à la place;
  • Faire dans l’interphone des sons qui rappellent les éléments de la chanson;
  • Mettre des cœurs rouges ou des fleurs rouges dans le sac d’école des plus jeunes ;
  • Coller des silhouettes de la Maîtresse rouge au sol;
  • Préparer une chorégraphie qui sera faite à la fin du spectacle, par tous les élèves complices, au moment de la chanson. 
  • Composer une dictée qui parle de la Maîtresse rouge et aller la donner aux élèves plus jeunes.

L’expression « motus et bouche cousue » vient de France, où elle est peu à peu entrée dans le langage populaire à partir du XVe siècle. Elle est assez imagée: on s’imagine bien une bouche refermée à l’aide d’un fil, qui ne peut prononcer un seul mot. « Motus » est justement une déformation de « mot ». Les deux parties de l’expression se sont graduellement fusionnées.

 Qu’est-ce qu’un quatuor à cordes?

C’est un ensemble musical formé de quatre instruments à cordes frottées: deux violons, un alto et un violoncelle. Plusieurs grands compositeurs comme Mozart, Brahms et Beethoven ont créé des œuvres pour cette formation. On appelle la musique interprétée par un petit ensemble comme celui-ci de la musique de chambre. Grâce à la fusion d’instruments aux sonorités graves et aiguës, on obtient des effets sonores contrastés, intimes et émouvants qui sont très inspirants pour les compositeurs, les interprètes et les auditeurs.

Voici un mouvement d’un quatuor écrit par le compositeur russe Borodine au XIXe siècle. 

Plage 1 : Quatuor à cordes numéro 2 en ré majeur d’Alexandre Borodine

Suggestions pour stimuler l’écoute de l’élève :

Questions aux élèves :

  • Quels sont les deux premiers instruments que l’on entend « dialoguer » ?  Réponse : violon et violoncelle
  • La musique est-elle calme tout au long de la pièce? Réponse : Non, elle s’agite parfois.
  • De quelle façon la pièce se termine-t-elle? calmement?
  • À quel évènement de ta vie peux-tu associer cette musique?

Activités proposées:

  1. Les élèves imaginent un dialogue entre ces deux instruments.
  2. Afin d’éveiller leur imaginaire, les élèves font un dessin en écoutant l’œuvre.
  3. Les élèves se placent l’un en face de l’autre. Par la gestuelle du corps, l’un incarnera le violon et bougera lorsqu’il entendra cet instrument, l’autre fera de même avec le violoncelle.

Durant la deuxième semaine, il est important de s’assurer que tous les élèves de l’école continuent d’apprendre la chanson. La chanson est la pierre angulaire du spectacle, l’élément rassembleur qui fera vibrer toute l’école. 

Rappel: La venue de La Maîtresse rouge doit rester un secret pour tous les élèves de l’école (à part les classes complices). 

Il est maintenant temps de choisir les activités qui seront réalisées pour créer le mystère entourant La Maîtresse rouge

  1. Réécrivez au tableau les actions les plus populaires (deuxième partie de l’activité 2 de la semaine 1) ainsi que celles que vous jugez réalisables dans votre école. 
  2.  De cette sélection, demandez aux élèves de choisir l’action qu’ils veulent réaliser. La classe peut retenir plusieurs actions, pourvu que chacune soit choisie par au moins un élève. Voyez le nombre d’actions que vous pouvez réaliser avec les moyens et le temps dont vous disposez. 
  3. Une fois la sélection faite, demandez aux élèves de travailler sur un prototype de ce qu’ils vont réaliser. Le prototype est une esquisse, un brouillon, pour donner une idée de ce qu’ils vont faire. 
Exemple : « Nous voulons créer une chorégraphie pour le jour de la présentation et nous allons la faire pendant la chanson La Maîtresse rouge. » Les élèves se posent ensuite des questions comme: Qui fera la chorégraphie? Quels mouvements ferons-nous? Comment serons-nous positionnés dans l’espace? Quand ferons-nous les répétitions?
  1. Les élèves présentent au reste de la classe un court extrait de ce à quoi leur chorégraphie pourrait ressembler. 
Trucs : Dans certains cas, une action est plus percutante si elle est réalisée par toute la classe. Ouvrez l’œil pour les projets qui pourraient être réalisés par tous les élèves et dont un petit groupe aurait la responsabilité.

Petit, espiègle et agile, le violon a la voix la plus aiguë du quatuor ainsi que de la grande famille des cordes frottées. La plupart du temps, c’est lui qui chante la mélodie écrite en clé de sol en plus de faire mille et une cabrioles sur ses quatre cordes : mi, la, ré, sol. 

Sur son archet de bois sont tendus des crins de chevaux. Tout comme pour l’alto et le violoncelle, on frotte les crins sur les cordes pour produire une vibration. Celle-ci passe par le chevalet puis par l’âme du violon, qui donne vie au son. L’âme sert également de pont et de soutien entre le dessus et le fond du violon ; c’est elle qui livre tous les secrets de cet instrument fabuleux. 

Tu peux entendre la voix aiguë du violon et les pirouettes dont il est capable dans ce caprice** écrit par le compositeur italien virtuose Niccolo Paganini. Un caprice est un morceau instrumental ou vocal de forme libre. 

Plage 2 : 16e caprice de Niccolo Paganini

Suggestions de questions pour stimuler l’écoute de l’élève :

1— Cette pièce te donne-t-elle le goût de rire, de pleurer, de dormir ou de sauter? Pourquoi?
2— Le violoniste te semble-t-il empressé quand il joue?

Réponse : Oui, car c’est une pièce jouée à un tempo rapide.
  • À quel insecte penses-tu en entendant certaines parties du caprice?
  • À quel moment de la journée associerais-tu cette musique et pourquoi?
  • Cette musique pourrait-elle accompagner une scène de film et laquelle?

Activité proposée

Les élèves déterminent qui dans la classe possède les caractéristiques suivantes :

— la voix la plus aiguë,
— la voix la plus grave,
— le débit le plus rapide
— le rythme le plus sautillant.

Il ressemble comme deux gouttes d’eau au violon, mais il est un peu plus gros et sa voix est plus grave. La ligne de musique de l’alto est écrite en clé de do. À mi-chemin entre le violon et le violoncelle, il fait le pont entre les graves et les aiguës. Sa sonorité est chaleureuse et réconfortante comme la voix d’une mère qui berce son enfant. L’altiste se sert de « nuances », c’est-à-dire qu’il joue de manière forte ou douce, afin d’exprimer différentes émotions. On peut comparer cette façon de faire à celle du peintre qui utilise différentes teintes de couleurs pour composer un tableau.

Écoute chanter l’alto dans cette œuvre du célèbre compositeur allemand Jean-Sébastien Bach.

Plage 3 : suite no 1 BWV 1007 transcrite pour alto de Jean-Sébastien Bach

Suggestions de questions pour stimuler l’écoute de l’élève :

1- Parmi les notes graves et aiguës, lesquelles résonnent le plus? 

Réponse: Les graves.

2- Combien y a-t-il d’arrêts ou de suspensions dans cette pièce?

Réponse: Deux.

3- L’alto joue-t-il toujours de la même façon? 

Réponse : Non, il change souvent de « nuance » pour jouer plus fort ou plus doucement.

4- À quoi te fait penser cette pièce? Ex. sentiments, histoire, couleur, etc.

Activités proposées

  1. L’enseignant(e) choisit une chanson connue par le groupe que chantera toute la classe et nomme un chef d’orchestre qui dirigera avec des mouvements de crescendo (son de plus en plus fort) et de decrescendo (son de plus en plus doux). 
  2. Les élèves cognent légèrement sur différents objets avec un maillet ou un petit bâton de bois et déterminent ceux qui résonnent plus longtemps ou plus fort que les autres, et pourquoi, selon eux, cela se produit ainsi.

C’est le plus gros instrument du quatuor. Il assure la partie de basse avec sa voix grave. Le violoncelliste joue de son instrument assis. Il le maintient entre ses genoux, contrairement au violon et à l’alto qui sont placés sur l’épaule. Comme d’autres instruments aux sonorités graves comme la contrebasse et le tuba, le violoncelle se joue en clé de fa. Il est fait d’érable et d’épinette, ainsi que tous les instruments du quatuor.

Voici une œuvre pour violoncelle, Le Cygne, extraite du Carnaval des animaux du compositeur français Camille Saint-Saëns. 

Plage 4 : Le Cygne pour violoncelle et orchestre de Camille Saint-Saëns

Suggestions de questions pour stimuler l’écoute de l’élève:

  • Quelle image te suggère cette pièce?
  • Quel instrument représente l’eau?
Réponse : Le piano.
  • Quelle impression te laisse cette œuvre? Calme ou agitation?
  • Selon toi, quel mot décrit le mieux la sonorité du violoncelle?

Activité proposée

Pour cette activité, nous suggérons de créer un espace au centre de la classe afin de permettre aux élèves d’avoir une plus grande mobilité.

Diviser la classe en deux groupes. Un groupe se déplace en suivant les mouvements du violoncelle qui, dans la pièce musicale, représente le cygne. L’autre groupe bouge au son du piano en imitant les mouvements rapides et fluides de l’eau. On peut refaire l’exercice en changeant les rôles.

Durant les semaines 3 et 4, c’est le temps de réaliser les différentes idées sélectionnées par votre groupe ! L’accent doit être mis sur le mystère à créer dans l’école. Le secret autour de la venue de La Maîtresse rouge doit être maintenu. Motus et bouche cousue !

Les actions que vous réalisez dans le cadre du projet servent à créer de l’émerveillement, du mystère et de la joie. C’est d’ailleurs la mission que s’est donnée la Maîtresse rouge dans le spectacle. Il existe aussi dans la vraie vie des personnes qui choisissent de le faire au quotidien. Voici une histoire véridique que vous pouvez partager à vos élèves sous forme de récit ou de dictée. 

Diane a 72 ans. On l’appelle la dame en jaune. C’est une dame très particulière. Depuis plus de cinq ans, elle ne s’habille qu’en jaune. Elle va travailler et se promène dans le métro avec ses habits colorés. C’est une manière pour elle de répandre la joie. Comme métier, elle aide les personnes malades au quotidien et égaye leur journée grâce à ses vêtements aux couleurs du soleil. Quand on lui parle dans le métro, elle en profite d’ailleurs pour faire la promotion de l’énergie solaire.

 
Source : https://www.journaldemontreal.com/2019/03/06/la-dame-en-jaune-le-rayon-de-soleil-du-metro 

Qu’est-ce que la musique contemporaine ou nouvelle?

Nous avons entendu un peu plus tôt des œuvres de compositeurs ayant vécu dans les siècles passés. Tu peux observer sur la ligne du temps les périodes baroque, classique, romantique ainsi que les périodes moderne et contemporaine. En musique, on a nommé ces périodes selon les époques et les courants de pensée. La période contemporaine représente ce qui est actuel, la musique qui est composée aujourd’hui.

Cette musique ne craint pas d’explorer de nouvelles sonorités qui peuvent paraître surprenantes pour la personne qui écoute. En effet, après plusieurs siècles de traditions musicales, le compositeur d’aujourd’hui veille à nous faire découvrir des impressions et des sons jamais encore entendus. La musique contemporaine propose des pièces pleines d’inventions et d’atmosphères parfois étranges. Il est fascinant de se laisser emporter par cette musique qui permet d’imaginer toutes sortes d’histoires fabuleuses.

Voici un extrait d’une œuvre du compositeur montréalais Alain Dauphinais, qui a composé la musique que vous découvrirez lors du spectacle La Maîtresse rouge. Dans cet extrait, il se sert d’un procédé qu’on appelle le pizzicato, qui signifie « pincer » en italien. Le violoniste n’utilise pas son archet et joue en pinçant les cordes. Les instrumentistes du quatuor débutent en pizzicato puis alternent avec l’archet.

Plage 6 : Rouge, ouverture de Alain Dauphinais

Suggestions de questions pour stimuler l’écoute des enfants :

1- Est-ce que l’instrumentiste utilise l’archet durant toute la pièce?

Réponse : Non.

2— Qu’entends-tu de différent?

Réponse : Il joue parfois en pinçant les cordes (pizzicato).

3— Peux-tu repérer les passages joués en pizzicato et ceux qui sont joués à l’arco (avec archet)?

4— Comment décris-tu cette musique? Intrigante, vivante, triste, calme?

5— Quelle histoire pourrait-elle illustrer?

6— Cette musique te procure-t-elle de l’énergie?

Activité proposée

Suite à une première écoute de la pièce, vous pouvez proposer aux élèves l’activité suivante : 

  1. Lorsque le son du pizzicato se fait entendre, suivez la musique en piquant légèrement une feuille de papier avec un crayon à mine;
  2. Lorsque l’archet est utilisé, toujours avec un crayon à mine, dessinez des traits en longueur ainsi que des zigzags pour représenter les trémolos produits par les instruments. 

Puis on réécoute la pièce et cette fois on utilise des crayons de couleur pour donner plus de caractère aux signes musicaux. Ex. : le rouge peut être utilisé lorsqu’il y a des accents (sons plus forts) sur les pizzicatos. Les traits peuvent avoir deux ou trois couleurs dépendement de leur dynamisme.

Ainsi chaque élève compose une œuvre inspirée de la musique.

1- Le quatuor est formé de quatre instruments. Quel instrument se retrouve en double?

Réponse : Le violon.

2- Quel est le plus gros des quatre instruments?

Réponse: Le violoncelle

3- Quel instrument joue en clé de do?

Réponse: L’alto.

4- Combien de cordes possèdent ces instruments?

Réponse: Quatre cordes.

5- Quel est l’instrument le plus aigu du groupe?

Réponse: Le violon.

6- Quel est le plus grave?

Réponse: Le violoncelle.

Toujours en gardant le secret sur la venue de La Maîtresse rouge, voici quelques activités d’intégration de la chanson :

1— Projet de bricolage portant sur le personnage de la Maîtresse rouge.

Exemple : murale ou dessins de la Maîtresse rouge qui seront accrochés un peu partout dans les corridors. 

2— Écrire un poème sur le « rouge ».

3— Inventer une histoire, une BD ou un scénario ayant pour héroïne la Maîtresse rouge.

Quelques mots à explorer avec les élèves avant ou après le spectacle  

Il est dit durant le concert que la Maîtresse rouge est la maîtresse des âmes des écoliers… N’oubliez pas que ceci reste entre nous (enseignants et élèves complices). Motus et bouche cousue !

Mais qu’est-ce que l’âme?

Définition proposée (à fournir aux élèves):

Comme le violon, tu as une âme. C’est ce qui fait que tu es vivant, c’est ce qui fait que tu es une personne précieuse et unique au monde.

Ton âme, c’est toi-même, ta couleur. Grâce à ton âme, tu ris, tu pleures, tu communiques, tu aimes, tu imagines, tu rêves, tu fais des choix, des projets.

On ne voit pas l’âme, on ne sait pas où elle est, on ne peut la peser ni la décrire pourtant elle compte très fort dans la vie.

Expressions avec le mot âme :

Aimer de toute son âme : aimer sans mesure

Âme sensible : quelqu’un de fragile, de sensible

Grande âme : quelqu’un de généreux, d’admirable

Mort dans l’âme : grande tristesse.

Vieille âme : quelqu’un qui a une conception de la vie très différente de celle de son entourage et qui fait preuve de beaucoup de maturité, même si elle est jeune.

L’âme du violon : petit cylindre de bois qui communique les vibrations à la table d’harmonie.

Il est dit durant le concert que la Maîtresse rouge donne du rouge aux âmes en peine… Motus et bouche cousue !

Qu’est-ce que le rouge au sens figuré?

Le rouge c’est la vie, l’énergie, la passion, la chaleur, la colère, l’amour et mille et une autres choses !

Les suggestions suivantes visent à préparer les élèves de maternelle et de première année pour qu’ils puissent bien recevoir et comprendre la proposition de La Maîtresse rouge.

Activité préparatoire pour les petits 

La Maîtresse rouge pour les petits (document imprimable)

Pendant les deux semaines précédant le concert, ne proposez plus d’activités liées à La Maîtresse rouge. Cette période de « silence » est importante, car elle permettra une plus grande surprise quand les enfants seront invités à voir le spectacle. À ce stade, tous les enfants de l’école devront avoir appris la chanson, mais abstenez-vous de la chanter jusqu’au concert

Information importante pour tout le personnel enseignant 

Merci de vous assurer que tous les enseignants et toutes les enseignantes prennent connaissance du message suivant. Vous pouvez aussi télécharger la version PDF imprimable.

L’évènement musical de La Maîtresse rouge s’en vient bientôt dans votre école ! 

Il est important de garder le secret au sujet de la venue du concert de La Maîtresse rouge jusqu’au moment où la directrice ou le directeur (ou des élèves des groupes complices) informera les élèves de cette visite « inattendue » grâce à l’interphone.

Le jour du concert, l’activité commence par une spatialisation musicale dans les corridors : sur une période de 20 à 30 minutes, les musiciens du quatuor à cordes passeront deux fois dans les corridors, accompagnés de certains élèves de sixième année; un régisseur ou une régisseuse s’assurera d’ouvrir les portes des classes en fonction des besoins de l’activité. Le concert théâtralisé aura ensuite lieu dans le gymnase.

Pendant la spatialisation musicale, merci de vous assurer que les élèves restent dans la classe assis à leur place. L’intention est de leur faire vivre une expérience d’écoute de sons qui se déplacent dans l’espace. Le rôle de l’enseignant ou de l’enseignante est alors de stimuler l’écoute en posant des questions (voir les suggestions à la suite), tout en se gardant de dévoiler la présence de la Maîtresse rouge. Puis suivra l’intervention de la direction conviant les élèves à se rendre au gymnase pour le concert.

SUGGESTION D’INTERVENTIONS PENDANT LA SPATIALISATION MUSICALE

Premier passage des musiciennes (portes entrouvertes)

Qu’est-ce qu’on entend ? … Qu’est-ce que c’est ?

Tu as le goût d’aller voir ce qui se passe, mais reste à ta place. Essaie de voir avec tes oreilles…

Reconnais-tu les instruments de musique ?

On dirait que la musique se promène et bouge dans les corridors (musique spatialisée). Est-

ce que l’intensité des sons change (plus forte, moins forte) ?

Entends-tu des différences dans les sons (sons aigus, sons graves) ?

Qu’est-ce que tu imagines en écoutant cela ?

Est-ce que tu sens quelque chose comme : ça chatouille, ça pique, c’est intrigant ouinquiétant ?

Deuxième passage des musiciennes (porte complètement ouverte)

Tiens, ça revient… Est-ce que ce sont les mêmes instruments ?

Déroulement 

1— Le matin du spectacle, les artistes arriveront discrètement à l’école. Les musiciennes et musiciens commenceront à déambuler dans les corridors, avec leurs instruments. Ils commenceront à faire des bruits qui piqueront la curiosité des enfants toujours en classe. 

2— Après cette première activité, les groupes seront invités à se rassembler pour le spectacle.Voici des pistes importantes pour l’intervention de la direction à l’interphone.

Intervention à l’interphone – Marche à suivre

Note: Si votre école a choisi un atelier avec une animatrice du Moulin à Musique, 10 élèves des classes complices (qui auront travaillé une improvisation vocale suite à l’atelier) viendront rejoindre les artistes dans le gymnase pour déambuler avec la Maîtresse rouge dans les corridors (voir l’horaire fourni à la direction de votre école). 

3— Après cette première activité, les groupes seront invités à se rassembler pour le spectacle. À ce moment, il est très important de positionner les enfants de maternelle sur les côtés de la salle, en rond autour de leur enseignant ou enseignante (et non pas tout en avant), et les première année en première ligne, puis les deuxième année derrière, etc. Les classes complices sont invitées à s’installer de chaque côté de l’ensemble des élèves.

4— Le spectacle a lieu et à la toute fin, la Maîtresse rouge entonne la chanson. Naturellement, les jeunes suivent et chantent spontanément en entrainant tous les autres élèves. Au troisième et quatrième refrain (Marie-Reine et Marie-Claire), les élèves complices se lèvent en chantant et démontrent à tous leur savoir-faire avec la chorégraphie apprise pour cette apothéose finale.

Note : Si votre école a choisi qu’il y ait une rencontre entre les élèves complices et les artistes, celle-ci aura lieu après le concert. Les instrumentistes leur présenteront les instruments et leur parleront de leur travail (costumes, maquillages, décor, mise en scène, jeu théâtral, temps nécessaire pour monter un spectacle, etc.) 

Après le concert

Au Moulin à Musique, nous aimons toujours recevoir l’appréciation des jeunes! Nous vous encourageons à leur proposer d’écrire une lettre à la Maîtresse rouge. 

Suggestions de thème pour l’écriture de la lettre :

1ère à 3e année : Qu’as-tu as aimé dans le spectacle? La musique, le théâtre, les décors ou les costumes? 

4e et 5e année : Raconte à la Maîtresse rouge une situation que tu as vécue où tu aurais eu besoin de rouge. As-tu reçu l’aide dont tu avais besoin? À qui aurais-tu pu en demander?

6e année : Comment s’est passé pour toi et ta classe le processus de création d’intrigues dans le cadre du projet La Maîtresse rouge? Qu’en retiens-tu? 

Envoyez vos lettres à l’adresse suivante :

La Maîtresse rouge

Le Moulin à Musique

5350 rue Lafond
Montréal QC H1X 2X2

Pour toute question, ou pour nous transmettre votre appréciation de l’expérience, n’hésitez pas à nous contacter!

Nous souhaiterions vivement lire les questions que poseront les petits au sujet du spectacle, du personnage de la Maîtresse rouge et du passage des musiciennes dans les corridors.

Merci de nous les envoyer à info@moulinmusique.qc.ca !

Le Moulin à Musique crée, produit et diffuse des spectacles musicaux à l’intention du jeune public à des fins artistiques, éducatives et sociales. Sous la direction artistique de Marie-Hélène da Silva, Le Moulin à Musique a pour mission de favoriser la rencontre entre le jeune public et la musique dans un esprit de création, de découverte et d’échange.

Nous avons tous besoin un jour ou l’autre qu’une personne nous vienne en aide. La Maîtresse rouge apporte ce souffle d’espoir partout où elle va. Par sa musique et ses histoires, elle aidera quatre jeunes filles qui broyaient du noir. Elle les aidera à reprendre confiance et à retrouver leur voie.

La Maîtresse rouge est un événement musical et poétique rassembleur. Cette expérience novatrice requiert la complicité de tout le personnel de l’école. Les élèves apprennent d’abord une chanson. Quelques semaines plus tard, le suspens commence lorsqu’on entend des sons d’instruments à cordes dans les corridors de l’école. Les enfants assistent ensuite au concert théâtralisé et rencontrent la Maîtresse rouge et son quatuor à cordes. À la toute fin du spectacle, ils sont invités à chanter la chanson qu’ils ont apprise.