Créatures2018-08-08T18:03:37+00:00

Project Description

Retour

Étranges rencontres sonores

Heureuses, folles, vieilles, étranges, les créatures naissent, font un petit tour et puis s’en vont. Elles parlent le langage universel de la musique. Elles s’expriment parfois par des textures sonores brutes, des sons grinçants ou encore, par des mélodies plus douces. Elles s’habillent de chapeaux pour prendre place devant vous. Avec leurs petits mystères grappillés çà et là, elles vivent dans la mémoire du monde.

Créatures est un spectacle sans parole né du désir d’exprimer la vie par la voie du ressenti. C’est une suite de petits tableaux dont les personnages, souvent étranges, nourris de couleur, de rythme et de profondeur, qui provoquent chez les petits, curiosité et émotion. Véritable symbiose corps-violon, la performance révèle le langage corporel et les états d’âme de ces créatures bienveillantes.

Voir le guide pédagogique

Direction artistique et joueuse d’idées : Marie-Hélène da Silva
Auteur et metteur en scène : Joël da Silva
Conseiller musical : Allan Sutton
Direction de production et régie technique: Kévin Bergeron
Programmation sonore : Benoît Brodeur
Artiste arts visuels aux accessoires : Gina Antinozzi
Réalisation costume : Hélène Samuel
Réalisation décors : Christian Hamel

Interprètes
Marie-Hélène da Silva, violoniste, comédienne
Solène Derbal, pianiste

Je veux réserver Créatures.

4 à 8 ans

Jauge : 150 spectateurs

En salle de spectacle

Violon, personnages, étrangeté, mouvement

Crédit: Caroline Robichaud

J’ai d’abord beaucoup apprécié que le spectacle nécessite chez mes élèves une écoute aussi attentive, intéressée et curieuse à la fois. Il est plutôt rare qu’on leur propose des contenus non explicites et où leur participation se situe surtout au niveau de la réflexion. Je les observais, en effet, et voyais qu’ils réfléchissaient tout en écoutant, qu’ils se questionnaient et cherchaient des réponses qu’ils exprimaient par des regards ou des chuchotements, se remettant rapidement en position d’écoute. Je pense que l’on a choisi de faire confiance aux enfants en leur proposant un spectacle subtil et exigent, en les invitant à l’intérieur d’un environnement sonore et musical où le non-dit est d’autant plus important que le support visuel est minimal. Le rythme même du spectacle (une certaine lenteur, la situation d’attente…) constituait un défi parce qu’inhabituel et peu en accord avec le rythme que l’on suppose être celui des enfants. De plus les enfants ont eu l’occasion de découvrir le violon sous des formes différentes de celles qu’on leur propose généralement. On leur a fait entendre également, par le biais du violon, différents genres musicaux. En somme, les enfants et moi-même avons beaucoup aimé ce spectacle très beau, intéressant et plein de poésie.

Christine Lebeau, enseignante, école Saint-Barthélemy, Montréal

Critique de Josée Lapointe, La Presse+

Critique d’Olivier Dumas, Montheatre.qc.ca

Retour