Gros Paul

Un conte musical contemporain pour les enfants de 8 à 12 ans

En collaboration avec l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), Véronique Lacroix, directrice musicale

Dans un vacarme effrayant, poupon Paul est né… Petit Paul devient vite gros, énorme, immense : un monstre à l’appétit insatiable!  Pour lui, avoir c’est être. Il engloutit tout sur son passage : ordinateur, maison, père et mère. L’ogrelet, désespérément seul, fait appel aux médias pour témoigner de sa condition, user de sa puissance et exiger toujours plus, plus, plus et maintenant!

Sa tante Alphonsine aux mille remèdes essaiera de le sauver… à une seule condition. Il doit promettre de ne plus consommer pour son seul et unique plaisir. Mais Paul l’insoumis finira-t-il par l’écouter?

L’avidité et la cupidité, le désir et le besoin immodéré de toujours vouloir plus, plus et plus encore sont les thèmes chéris de ce conte hyper moderne. Métamorphose dramatique, personnage ubuesque, Gros Paul est atteint de consommatite chronique! La musique contemporaine intense et omniprésente rythme et accompagne ce récit décadent. Gros Paul est issu du choc de cette rencontre inusitée entre ces deux univers contrastés.

Sachez tout sur notre nouveau livre-disque Gros Paul réalisé en collaboration avec Planète rebelle : https://www.planeterebelle.qc.ca/produit/gros-paul

 

Diffusion en Europe :

Chantal CIMON – PLAC’ART

418 780-3699 – ccimon@placart.ca

photo - Gros Paul
ÂGE: 8 À 12 ans
et familles
DURÉE:50 min.
JAUGE:350 enfants
AIRE DE JEU: 22' x 16' x 11' (L x P x H)
MOTS-CLÉS: conte musical contemporain, surconsommation, avidité, plus, plus et plus encore, violon, claviers, basse, voix
DIFFUSION:

 Salles de spectacles

Équipe de création

Interprètes

  • Xavier Huard : conteur, chanteur
  • Flavie Gagnon : violoniste
  • Nicolas Lessard : bassiste
  • Allan Sutton : claviériste

Mots des créateurs

L’idée de départ était de replonger dans les contes traditionnels du Québec avec histoires de Loup Garou et personnages démesurés. Il y avait cette envie de parler de nous en tant que consommateur insatiable. Anne-Marie Olivier a tout compris et tout transformé.

Elle a «flanqué» ce Loup Garou nouveau genre, victime de son état, en plein cœur de notre société moderne. Histoire à faire peur, personnage surdimensionné, tout y est. Michel Gonneville a sauté tête première dans cette allégorie et y a sculpté une musique qui s’accroche à Gros Paul du début à la fin.

Gros Paul, c’est une histoire de société en devenir mais c’est aussi une histoire intime avec nous-mêmes. Serions-nous tous un peu des petits Gros Paul ?

Merci à tous les créateurs et interprètes fantastiques qui nous offrent à espérer plus loin. Merci à vous qui recevez et transformez à nouveau.

– Marie-Hélène da Silva, directrice artistique

C’est avec un immense plaisir que les musiciens et moi-même avons plongé dans cette partition ludique et débridée de mon collaborateur de longue date, Michel Gonneville. Hautement inspiré par le thème de la consommation boulimique que dénonce Gros Paul et par l’espoir de changer les choses, il s’est montré particulièrement inventif pour créer une musique en parfaite symbiose avec le texte, alors que le thème de la « démesure » prend ici tout son sens… Des premiers roucoulements de l’ogre jusqu’à ses explosions cathartiques, les chants, les danses, les complaintes se succèdent follement avant de se rallier à la simplicité d’une seule mélodie salvatrice… Si Gros Paul n’existait pas, il faudrait l’inventer! Bon spectacle.

– Véronique Lacroix, directrice musicale / Directrice artistique de l’ECM+

Gros Paul est une histoire folle, drôle/pas drôle comme dirait ma sœur. Parlez-en avant et après, amusez-vous en séparant le vrai du faux. Si cette histoire peut devenir un point de départ d’une plus grande réflexion… ce serait génial! Transcendez la peur, cultivez le goût de l’aventure, le goût des mots truculents et des notes indomptables. Soyez vrais, soyez heureux! Moi je pars avec l’essentiel dans mon minuscule baluchon : le souvenir de tous ceux et celles que j’aime.

Anne-Marie Olivier, auteure

Gros Paul, pour moi, c’est d’abord la rencontre avec des gens carburant à la passion : une auteure, des interprètes, une équipe de production… Gros Paul, c’est aussi la rencontre avec un texte inspirant, un conte à la fois drôle et tragique, branché sur la réalité des limites de notre petite planète et sur notre responsabilité commune, et qui ouvre pourtant sur un espoir. C’est une musique qui m’est venue très spontanément au contact de ce texte, chantante, dansante, déjantée, dissonante ou harmonieuse, cataclysmique, triste ou sereine, et qui se moule complètement à l’histoire du conte, l’entoure constamment, la colore, lui donne son rythme! Moi qui ai le plus souvent écrit pour un public de concert, j’ai plongé vers mes plus profondes racines pour rejoindre et émouvoir le plus directement possible les esprits et les cœurs des jeunes et de leurs parents. J’espère avoir réussi.

Michel Gonneville, compositeur

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir.

Photos: Aude Vanlathem

Gros Paul était aussi à l’affiche de ces Coups. Cocréation du Moulin à Musique avec l’Ensemble Contemporain de Montréal. L’engagement des musiciens dans la composition et dans l’histoire en tant que chœur narratif est vraiment réussi. La langue est poétique, et le jeu monstrueusement chanté et rebondissant. Le récit est relativement dur malgré sa volonté d’humour. Un ventre, ÉNORME, donne naissance à un enfant bientôt adulte qui engloutit, sans limite. Engloutit nourriture, objets, mobilier, maison, père et mère. Engloutit monuments, gouvernements, culture, agriculture, pairs et mers. Engloutit le monde. Dénonciation imagée d’une société de surconsommation que la voracité sans fond conduit à la dévastation de la planète et l’anéantissement de la race humaine. On repart alors de zéro avec les rares survivants, et la conscience qu’une graine de pommier est une précRaaieuse richesse commune à sauvegarder et cultiver. Un peu compliqué, même pour des plus grands. Mais la prestation bonimenteuse de Pierre-Étienne Rouillard est divertissante et efficace. Comme ce qu’on a eu la chance de voir était bon, et que ce que l’on n’a pas vu promettait de l’être, on peut vanter cette belle édition des Coups de Théâtre 2012 !»

Brigitte Manolo – Dfdanse

Conte musical : Un ogre au Palais Montcalm. Le Palais Montcalm sera assailli par un ogre bien spécial, samedi, à 14h. Gros Paul, un insatiable enfant roi, est au centre du conte musical contemporain du même nom. Anne-Marie Olivier est derrière les textes de cette production qui compte aussi sur la musique de Michel Gonneville. L’histoire est celle de Petit Paul, un enfant à l’appétit insatiable qui devient vite immense en engloutissant tout sur son passage : ordinateur, maison, père, mère… Sa tante Alphonsine réussira-t-elle à le guérir de de sa « consommatite » aigue? C’est ce que racontera Pierre-Étienne Rouillard, accompagné par Flavie Gagnon (violon), Nicolas Lessard (bassiste) et Allan Sutton (claviers). Des forfaits familiaux sont disponibles. Pour réservation et information : (418) 641-6040.»

Isabelle Houde, Le Soleil, 6 Février 2014

Radio-Canada, La musique parle, Diane Martin, samedi 8 février 2014 (8h35) – Entrevue avec Anne-Marie Olivier :

http://ici.radio-canada.ca/emissions/la_musique_parle/2013-2014/archives.asp?date=2014-02-08

Radio-Canada, Samedi et rien d’autre, Francine Grimaldi, samedi 29 mars 2014 (7h45) – Chronique :

http://ici.radio-canada.ca/emissions/samedi_dimanche/2013-2014/archives.asp?date=2014%2F03%2F29&indTime=2360&idmedia=7051490

Radio-Canada, Espace musique, Frédéric Cardin, mardi 8 avril – Entrevue avec Michel Gonneville :

http://www.espace.mu/classique/lu-vu-entendu/10218

Radio-Canada, Première Heure, Claude Bernatchez, mercredi 9 avril (8h40) – Entrevue avec Anne-Marie Olivier :

http://ici.radio-canada.ca/emissions/premiere_Heure/2013-2014/archives.asp?date=2014%2F04%2F09&indTime=1817&idmedia=7059235

Le Journal de Rosemont, 8 avril 2014 – Article de Daphnée Tranchemontagne : 

http://www.journalderosemont.com/Vie-de-quartier/2014-04-08/article-3681273/Gros-Paul-%3A-la-surconsommation-chantee-aux-enfants/1

 

Prochaines dates à venir