La Maîtresse rouge

Un événement musical pour les enfants de 4 à 12 ans

En collaboration avec le programme Culture à l’école

Nous avons tous besoin un jour ou l’autre qu’une personne nous vienne en aide pour reprendre confiance en soi ou trouver sa voie. La Maîtresse rouge apportera ce souffle d’espoir à quatre jeunes filles qui broyaient du noir.

La Maîtresse rouge est un événement musical et poétique, rassembleur. Cette expérience novatrice requiert la complicité de tout le personnel de l’école à qui l’on demande de garder secrète la visite de la maîtresse rouge et de son quatuor à cordes. Les élèves apprennent d’abord une chanson. Quelques semaines plus tard, le suspens commence lorsqu’elles font résonner leur instrument de musique dans les corridors. Les enfants assistent ensuite au concert théâtralisé où ils seront invités à chanter la chanson.

Guide exploratoire

Un guide exploratoire et un CD d’accompagnement comprenant la chanson-thème sont mis à la disposition des enseignants pour préparer les enfants au spectacle.

Culture à l’école

La Maîtresse rouge propose également une version bonifiée d’un ensemble d’activités (atelier préparatoire, accompagnement des musiciennes, improvisation théâtrale, animation post-spectacle) destiné aux élèves de 6e année et accessible via le programme Culture à l’école.

photo - La Maîtresse rouge
ÂGE: 4 À 12 ans
DURÉE:60 min.
JAUGE:200 enfants
AIRE DE JEU: 25’ x 20’ x 10’ (L x P x H)
MOTS-CLÉS: Quatuor à cordes, estime de soi
DIFFUSION:

 Écoles

Équipe de création

Interprètes

  • Marie-Hélène da Silva, Janick Simard, Veronika Cherniak et Violette Corpataux-Blache

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir.

Crédit photo: Sylvie Renaud

Extraits Avril 2014

Critiques

Un événement musical vivifiant et inusité qui saura tonifier les matières grises»

Françoise Robert, Le Magazine Enfants-Québec, septembre 2000

Marie-Hélène da Silva sait raconter aux enfants et son personnage clownesque convainquait d’emblée. (…) La musique, qui se présentait souvent comme des variations assez libres, voire déconstruites de la chanson thème de la pièce, s’intégrait à l’ensemble avec beaucoup de bonheur, venant à la fois illustrer et ponctuer le récit.(…) La démarche de la Maîtresse rouge mérite sans l’ombre d’un doute d’être poursuivie dans d’autres projets. Il est trop rare de voir la musique et le théâtre faire aussi bien leur nid à l’école. »

Marie-Andrée Brault, Cahiers de théâtre Jeu, 28/05/00

Autres commentaires

J’ai assisté à ce spectacle et j’ai été totalement subjuguée. Quel beau projet rassembleur. J’ai eu le privilège de rencontrer la maitresse rouge et je voulais lui dire à quel point j’ai apprécié sa passion et son engagement dans cette belle entreprise. Bravo à toute l’équipe. Vous faîtes du beau travail. Et merci encore de m’avoir invité. Ce fût un moment de pur bonheur pour moi.»

Johanne Marcil, école La Source, Gatineau, 1er mai 2010

La présence physique des musiciennes, contrairement à une bande sonore, apporte la vraie vie de la musique à l’école, celle des musiciens qui ont du plaisir à faire leur métier et à le partager avec le public. »

Natalie Bélanger, École Providence, Saint-Luc, 14 mai 2001

La maîtresse rouge est passée à l’école Harfang-des-Neiges…Quel bonheur pour nos petits de 1ère année! Ils étaient tous enchantés dans leurs chandails rouges : les sens à l’affût afin de tout voir et entendre. Ces enfants des quatre coins du monde qui n’ont pas facilement accès à la culture, ont profité de chaque instant pour s’émerveiller et chanter avec la maîtresse rouge. Bravo à ces merveilleuses musiciennes qui nous ont fait vivre tout plein d’émotions! »

Claire Legault enseignante, école Harfang-des-Neiges, Montréal, 4 février 2009

Un très, très beau spectacle, sensible, intelligent, poétique qui s’adressait au meilleur de chacun d’entre nous. »

Marie-Josée Loubot, école Notre-Dame, Huntingdon, 30 octobre 2007

Prochaines dates à venir